Thikem's Blog

Pour ne pas cesser d'écrire

Objectif nuls

Et c’est parti pour le bal des faux-culs, on a bien senti hier que tous les partis ne se souciaient que d’une chose : ne pas hériter du valet noir, surtout ne pas être celui qui porte la responsabilité du retour aux urnes.

On laisse tomber ses ministères, à cause d’une futilité de pacte migratoire non contraignant, en promettant de rester fidèle à la coalition, et on veut forcer un vote de confiance car ce n’est plus le même gouvernement : mais on n’est pas responsable de la chute de la marionnette Charlot sur ce croche-pied.

On demande à Charles Michel des concessions pour soutenir son gouvernement et puis on lui reproche de modifier son programme pour plaire aux uns et aux autres : mais on n’est pas celui qui fait tomber le gouvernement.

On jure ses grands dieux qu’on écoutera les propositions de CM, et avant qu’il parle on brandit déjà la menace de la motion de méfiance via un belga : mais on n’est pas celui qui oblige le premier ministre à démissionner.

On a éclaté la boîte de Pandore, avec la grande probabilité d’élections anticipées, on joue avec des allumettes près du bidon d’essence, on lance des Molotov dans la mêlée pour se mettre en évidence: mais ce sera in fine la décision du premier ministre sortant si on revient plus tôt aux urnes.

Bandes de lâches et d’hypocrites ! Vous êtes tous venus avec des demandes indigestes, sachant très bien qu’elles seraient inacceptables, et ce faisant, vous êtes à votre tour devenus les pantins de la NVA qui n’attend que des élections en février pour capitaliser sur son capital électoral boosté par vos pitreries de clowns ridicules.

Tous autant que vous êtes, de droite, de gauche, du centre et des extrêmes, vous vous êtes encore une fois montrés irresponsables, calculateurs et méprisables. Qui peut encore croire en vous ? La politique est certes affaire de tactique, mais elle est d’abord et avant tout affaire d’éthique, et vous l’avez vilement oublié, et vous plongez la Belgique dans le chaos et l’incertitude.

Il est temps que le pouvoir démocratique renoue avec sa légitimité, et s’ouvre à de nouvelles formes de démocratie directe et participative. Les gilets jaunes vous ont donné un signal fort, vous l’avez encore une fois ignoré. J’espère que cette crise gouvernementale sera une autre des étincelles qui permettront de réinventer notre système démocratique et, à terme, de jeter aux oubliettes vos nuisibles gesticulations.

Publicités
Poster un commentaire »

Qui pouvait le plus peut le moins

Révisions, examens et corrections prennent trop de temps par rapport à la phase d’apprentissage pour les élèves. La ministre Marie-Martine Schyns abonde bien sûr dans ce sens. C’est vrai quoi, pauvres gosses !

Ne nous contentons cependant pas de conclusions simplistes. Si les évaluations prennent trop de temps, c’est surtout par manque d’organisation et de technologie. Si les révisions prennent trop de temps, c’est aussi par déficit de travail personnel en dehors des heures de cours. S’il n’y a pas assez de temps de formation, c’est l’effet cumulé du faible temps de travail annuel des enseignants, d’horaires journaliers invraisemblables, de réformes biscornues à répétition, sans compter cette nouveauté du besoin de quinze jours de repos après deux mois de travail…

Quand je vois l’enseignement que j’ai connu dans les années soixante-septante (avec cours le mercredi après-midi et le samedi matin, c’est fou non ?), et que j’entends les jérémiades des parents, psychologues et autres spécialistes sur la charge de travail des étudiants, je me dis fièrement qu’à l’époque, nous devions être des surhommes et surfemmes, dotés de pouvoirs de concentration et de mémorisation exceptionnels et de forces physiques et morales hors du commun.

Oui, pauvres gosses ! On vous déconsidère, on vous ramollit le cerveau, on sous-estime vos capacités et on vous livre trop crûs au monde du travail, ce monstre qui vous soumet à ses exigences d’effort continu, de motivation permanente, de longues journées, de formations à horaire décalé, et toutes ces choses dont on veut vous cacher la réalité avant qu’elle ne vous explose en pleine figure.

Mais j’exagère un peu, il y a d’autres manières de contrôler les connaissances acquises, notamment via l’évaluation continue des exercices que les élèves font en classe, de leurs présentations, de leurs travaux… C’est une autre manière d’évaluer qui paraît moins chronophage que les sessions dédiées aux examens, encore faut-il que les écoles, les élèves et l’éducation nationale soient prêtes à s’y investir.

Tant qu’il y aura des bonnes volontés…

Poster un commentaire »

Sans espoir ?

Trop mou, trop peu, trop tard. Voilà à quoi se résume la COP24.

La volonté est là, surtout après les dernières annonces des scientifiques du Giec, mais on sent bien qu’il a la peur de ne plus avancer si on mécontente les boulets qui freinent pour que leur économie (et donc les financiers) ne soit pas entravée par des mesures trop contraignantes et coûteuses.

Et donc, encore une fois, on prend du retard alors qu’il y a urgence, les chantiers nécessaires seront différés, chacun lorgnant vers les voisins en se demandant pourquoi ils peuvent continuer à polluer avec leurs technologies obsolètes, alors que les plus conscients doivent étrangler le pot d’échappement pour limiter les émissions qui dérèglent le climat.

A trop virer la discorde, le ciel finira vraiment par nous tomber sur la tête.

Poster un commentaire »

Champions du monde

16 décembre

Ils l’ont fait, les Red Lions ont enfin gagné cette médaille d’or qu’ils ont plusieurs fois vu leur échapper. La récompense d’années de travail, de volonté et d’esprit d’équipe, ils méritent amplement tous nos applaudissements.

Mais que cette finale a été stressante ! D’abord soixante minutes d’angoisse, sans but, en sachant que celui qui encaisserait le premier n’aurait jamais pu recoller au score, tant la partie était serrée tactiquement. Ensuite, la séance des shoot-outs, où la Belgique est d’abord menée 2 à 0, puis revient au score, arrache la victoire et se la voit refuser sur faute de pied. Enfin, cette mort subite où le premier qui rate perd, et le joueur belge ne flanche pas, au contraire de son adversaire néerlandais qui envoie son tir au-dessus du but.

Quel soulagement ! Quelle explosion de joie ! Après tant de stress, cette fois-ci la peur du titre n’aura pas eu raison de leur désir de vaincre.

Toutes mes félicitations aux Red Lions.

Poster un commentaire »

Misère du cuir belge

15 décembre

Allez hop, à la trappe HVH !

Vu les résultats catastrophiques d’Anderlecht en championnat, en coupe et à l’Europe, on se demandait si la sanction allait tomber avant ou après les fêtes, maintenant, on est fixé, et Henk est crucifié pour son incapacité à gérer des individualités peu convaincantes.

Les vedettes bruxelloises ont vraiment atteint le fond cette saison, c’est bien triste de la part d’un de nos ténors sur la scène internationale, l’ombre d’une bonne équipe, le fantôme de cette équipe qui faisait vibrer les supporters.

Mais finalement, n’est-ce pas une autre conséquence de la dégringolade des équipes belges qui n’ont plus les moyens d’acheter ou de garder les meilleurs joueurs dans une monde du ballon rond et cher ?

Poster un commentaire »

They shot the Chérif…

Félicitations aux forces de police qui ont rapidement mis fin à la cavale de ce cheval fou, les victimes et leurs familles auront un peu de baume au cœur, même si cela ne leur assurera aucun véritable soulagement.

Le malfaisant a été abattu plaine des bouchers, paraît-il ? J’espère qu’ils n’étaient pas halal, pour qu’il n’arrive pas à bon porc, et finisse en eau de boudin. Une sorte de justice divine.

But they didn’t kill stupidity!

Poster un commentaire »

Barnum, encore et toujours

Mais quel petit jeu à la con nous font nos chers ministres ? Ils n’en ont donc pas encore assez de passer pour des clowns avec leurs jongleries institutionnelles.

Alors que quasiment tous les partis le réclame, Charles Michel a clairement dit qu’il ne voulait pas demander le vote de confiance, parce qu’il allait poursuivre le programme de sa coalition. Qu’est-ce que ça cache ? Soit Charlot campe Mr Loyal, et il ne devrait pas craindre le vote de la NVA qui entend terminer les projets en cours, soit il se la joue Popov, fait des grimaces pour divertir l’opposition et craint que, le pot aux roses découvert, la NVA, mécontente, le descende en flammes.

Du côté de la NVA, on se demande pourquoi elle met des bâtons dans les roues du premier ministre, à moins que, tout à son machiavélisme, elle veuille faire tomber le gouvernement dont elle ne fait plus partie, en en faisant porter le chapeau à d’autres. Quelques absents lors du vote, et hop, le tour est joué.

Quant à l’opposition, elle est ridicule dans la scène des éléphants effrayés par une souris : elle veut que Mr Patate soit découpé en frites à condition qu’il se saborde lui-même, parce qu’elle a peur de mécontenter les citoyens en activant le vote de méfiance.

Quand est-ce qu’on démonte le chapiteau de la honte ?

Poster un commentaire »

Strasbourg en deuil

Maudite engeance !

Les fêtes approchent, surtout celle de Noël qui doit vous donner de l’urticaire (et pas que littéralement j’espère), et vous vous manifestez de la plus lâche des façons, au nom d’un dieu qui doit vous vomir de ce massacre d’innocents qu’il ne peut accepter.

Il y a peu de chances que, si vous êtes rattrapé et abattu, vous puissiez atteindre le paradis pour y réclamer vos vierges et un statut de martyr : les esprits haineux n’y ont pas de place.

En revanche (c’est le cas de le dire), quelque part en enfer, Lucifer et ses homologues vous ont réservé un petit coin près du feu…

Poster un commentaire »

Roaaaar

Allez, de temps à autre, on peut pousser un rugissement de plaisir, ce n’est pas tous les jours qu’une équipe belge cartonne dans un Mondial.

Aujourd’hui, ce sont les gilets rouges, pardon les Red lions qui se sont illustrés en battant le Pakistan 5 à 0 et filent en quarts de finale.

Les choses sérieuses commencent maintenant, les adversaires seront d’un autre calibre, mais de grands espoirs de médailles reposent sur les épaules de nos hockeyeurs.

Pourront-ils faire mieux que leurs grands frères du ballon rond ?

Poster un commentaire »

Rafistolage

C’est vrai quoi, on n’allait pas faire tomber un gouvernement pour si peu, un petit pacte migratoire non contraignant.

Les ministres NVA démissionnent, mais le parti promet de ne pas mettre de bâton dans les roues sur les projets en cours, Charles Michel confie les portefeuilles aux personnes en place et peut se rendre à Marrakech au nom du gouvernement, les Belges n’auront pas à voter avant mai 2019 et tout le monde est content.

Le bon vieux compromis à la belge a encore frappé pour garder les apparences, mais on doit se rendre compte qu’à partir de maintenant, le pays est passé en mode campagne électorale, le MR a montré les dents et fait fuir les loups de droite, la NVA rassure ses électeurs et les partis peuvent fourbir tranquillement leurs armes pour les prochaines échéances électorales.

Aux dépends des gilets jaunes, marche pour le climat et autres inquiétudes citoyennes ?

1 Commentaire »