Thikem's Blog

Pour ne pas cesser d'écrire

Ceci n’est pas un foutage de gueule…

Madame Marghem nous annonce le coût de sortie du nucléaire : 15 euros par ménage et par an. Super, ce n’est pas si cher après tout, pourquoi rechigner à se lancer à corps perdu dans le renouvelable ?

Sauf que. Sauf que, ça, c’est le chiffre qu’on met dans les gros titres, la poudre aux yeux de ceux qui ne vont pas voir plus loin ? Parce que, quand on creuse un peu…

« Ce coût n’est en revanche pas lié aux frais de démantèlement des centrales et de retraitement des déchets nucléaires ». Ah bon, ce détail, c’est 2000 € par an par ménage durant 5 ans, voyez en Allemagne… « Le coût du soutien au renouvelable n’est donc pas compris. » Autre détail : 500 € par an et par ménage. « Pour les entreprises, la situation sera « un peu plus compliquée », selon la ministre. Des ristournes à discuter avec les partenaires de la majorité pourraient être octroyées aux entreprises en concurrence avec l’étranger » : ça, ce sera bien sûr aussi payé par les ménages…

Et pour finir, je n’ai pas vu d’échéance à cette majoration : les 15 euros, c’est donc à vie. Déjà que nous avons une des énergies les plus chères, autant continuer la course en tête.

Et ça continue, encore et encore, c’est que le début d’un triste sort…

Publicités
Poster un commentaire »

Ceci n’est pas un monstre…

Dixit son avocat ! En fait, c’est un homme tout à fait normal qui a eu un moment de folie : il a embarqué une petite fille dans sa bagnole à l’insu de tous, l’a tué (accidentellement paraît-il, sans doute la faute à pas de chance), a pris le temps de cacher le corps puis de revenir à la fête comme si de rien n’était, a ensuite essayé d’effacer les traces de son forfait, de donner le change pendant des mois, en mentant, en trompant son entourage, en suscitant même de l’empathie quand il a été soupçonné, afin qu’on respecte sa présomption d’innocence…

Bref, un « humain » comme il devrait en circuler des milliards sur la planète pour que nos proches soient en sécurité.

Cher maître, on veut bien comprendre votre ligne de défense, avant d’avoir reconnu son crime, il pouvait encore passer pour un « humain ». Mais un « humain » qui se respecte, de mon point de vue, ne fait pas toutes ces choses : à présent, ses actes ont fait de lui rien moins qu’un monstre !

Poster un commentaire »

Hospitalité

19 février

Splendide journée passée dans deux hôpitaux de la capitale, le premier pour une petite opération du poignet, le second, à peine rentré, pour les urgences (et la section isolement) où il fallut patienter plus de deux heures avant de pouvoir connaître le diagnostic : double infection, dont une pneumonie, pas très bon quand on a 92 ans.

Mais il n’y a rien d’autre à faire qu’attendre, alors, pour se remettre d’aplomb avant la suite, une bonne bière et un repas aux Petits os de Jette, c’était bien utile.

Poster un commentaire »

Pas gai

18 février

Merveilleux, j’ai reçu le pavé cette fois-ci, comme lot de consolation, et il faut bien l’appeler ainsi après encaisser douze buts, la pire défaite de ma carrière.

Je ne reproche rien à mon équipe, elle a fait, comme moi, ce qu’elle a pu, et on devait s’attendre à recevoir cette punition un jour ou l’autre, vu que nous sommes dans la division 2 qui est un niveau au-dessus de nos capacités. Alors, lorsque l’adversaire, dans le peloton de tête, se renforce avec la moitié de l’équipe de division 1, on ne peut qu’essayer de limiter les dégâts.

Ce que nous avons d’ailleurs réussi à faire pendant les vingt premières minutes du match, parvenant à n’être mené que 4 à 0 en fin de mi-temps. Hélas, la fatigue aidant, ainsi qu’une chance insolente des attaquants adverses qui pouvaient tenter n’importe quoi et marquer, les buts se sont enfilés trop vite.

J’ai d’ailleurs fini par le prendre à la rigolade, tant il n‘y avait rien à faire. Et merci pour le pavé, les gars, il s’appellera adieu dès la semaine prochaine.

Poster un commentaire »

Ca c’est bien ballot, pardon Bellot

17 février

Le train va toujours plus vite que la voiture ! Et il nous sert son exemple de navetteur qui va d’une gare A à une gare B. Comique, va ! Assis derrière son bureau, joyeux d’avoir son jouet Marklin, il s’amuse bêtement à faire circuler des trains électriques sur des lignes sans failles, sans conducteurs, sans passagers, sans accompagnateurs. Et tout va bien, ma foi.

Par contre, avec de légers coups de pouce, il pousse mollement des petites voitures Dinky Toys et les trouvent moins rapides que ses magnifiques locomotives. Donc, après cette journée riche d’enseignements ludiques, il demande à un collaborateur de compiler quelques statistiques vite faites, et nous les livrent en toute franchise, sûr de son fait.

Monsieur le ministre, la voiture transporte de porte à porte, pas le train. Le temps perdu à rejoindre une gare (quand il y en a une, merci d’en avoir supprimé autant) et les contraintes d’horaire ne sont pas à négliger (une voiture ne part pas sans vous au moindre retard, les trains oui, quand ils sont à l’heure). Et ne parlons pas des wagons à bestiaux qui sont surchargés parce que la fréquence des trains est insuffisante.

Cela constitue des facteurs primordiaux pour toute personne qui voyage, que ce soit pour le travail ou les loisirs, et votre joujou est loin d’avoir le bon niveau. Donc non, actuellement, le train n’est pas plus rapide, ni plus confortable que la voiture.

Poster un commentaire »

Mentir, toujours avec affront

Après tous les mensonges répétés à l’envi sur ses déplacements et activités de la soirée, j’attends avec impatience de lire les explications que ce psychopathe va inventer pour décrire « l’accident » qui aurait causé la mort de la petite Maelys.

Déjà qu’il va avoir dur à faire croire que son intention était d’emmener la gamine juste pour lui montrer ses chiens, je le vois mal convaincre la police que la fillette a fait une chute mortelle en se prenant le pied dans la ceinture en sortant de la voiture ou a perdu l’équilibre sur un caillou du chemin.

Mais après tout, il a bien tenu quelques mois en baratinant tout le monde, il va sans doute nous rejouer l’innocente victime d’accusations infondées. Jusqu’à preuve du contraire.

Poster un commentaire »

Pont neuf

15 février

Dambal ne sait plus où donner de la tête. Des bandits ont un jour déplacé, en aval du hameau, les ponts précaires où peu de passants osaient se risquer. Le lendemain, une troupe de fourmis casquées est arrivée avec maints outils rudimentaires et l’aplomb des architectes antiques. Construite en presqu’aussi peu de temps qu’il ne faut pour déchiffrer des plans sur la comète, l’édifice s’est bientôt couché, tel un serpent pétrifié, au-dessus de la rivière où glissait autrefois une eau si abondante qu’on s’en servait d’égout à ciel ouvert. A présent, il devrait tenir compte de cette grossière discontinuité de l’espace et de la promiscuité, il se demandait s’il serait encore prudent de circuler près des rives, menacées désormais d’invasion pillarde, pour se défendre nez à nez, poing par poing (car rien ne serait plus pareil à nul hôte), avec cette terrifiante impression d’intrusion somnicide, avec ce mordant singulier dont certains barouds marquent les esprits de la balafre atroce d’un revers de bataille.

Poster un commentaire »

Heureuse Saint-Valentin à tous les amoureux

Qu’ils soient avérés ou transis, que toutes les victimes de Cupidon passent une belle journée en compagnie de leur tendre moitié de cœur.

Et une manne de bisous et d’amour pour ma puce adorée.

Poster un commentaire »

Nouvelles dispensables

La belle-fille de Donald Trump a été hospitalisée après avoir ouvert une lettre destinée à son mari et qui ne contenait aucune substance toxique. Le monde est bien soulagé de le savoir. J’attends avec impatience d’apprendre que le chien du copain d’une fille du président a été heurté par une voiture et s’en tire avec une légère blessure à la papatte.

Et puis, Johnny doit bien rigoler là-haut, de savoir que ses enfants et sa dernière femme vont se déchirer pendant des années sur son héritage, et le dilapider au grand profit d’avocats alléchés par le pactole. Etrange quand même qu’il n’y ait pas une ligne pour ses enfants naturels, ni pour les déshériter ni pour ne fusse que leur donner « un petit souvenir de papa ». Soyons médisant : lorsqu’une jeunette épouse un homme en fin de vie, elle a souvent tendance à influencer son mari pour qu’il favorise « un petit peu » les enfants de cette dernière union.

De toute façon, on n’en a rien à caler de ces affaires de famille, tout le monde en a et parfois de bien plus graves que celles-là. Alors, plutôt que nous bassiner avec ces détails, on aimerait bien que la presse s’occupe des vrais sujets qui nous préoccupent, comme la qualité des oranges que les Gilles de Binche vont nous balancer à la figure ou le prix des roses que les amoureux vont s’offrir pour se faire pardonner d’oublier de le faire le reste de l’année.

Poster un commentaire »

Impudence ou imprudence ?

Un hashtag pour dénoncer les agressions sexuelles lors du pèlerinage vers La Mecque : non mais, on abuse (hihi) un peu, là ?

Ces femmes voilées ont certainement dû provoquer ces pauvres pèlerins uniquement focalisés sur le manège asexué autour de la Kaaba, sans doute en dévoilant (haha) une mèche de cheveu entre les mailles de la Burqa, ou en dégageant un poignet avec un gant trop court.

Nul doute que celles qui ont osé, osent et oseront se plaindre recevront une réponse adéquate et nuancée, pierres ou lanières, afin que plus aucune tentatrice n’ait la tentation de tenter le diable sur ce lieu saint.

Il ne faudrait quand même pas que les dérives de la démocratie occidentale bouleversent l’ordre normal des choses, on sait très bien à qui ce crime de lèse-masculinité profite.

Poster un commentaire »